A
A

Les mineurs Bitcoin se remettent à accumuler

ven 13 Jan 2023 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Teterel

Les mineurs de bitcoins auraient-ils cessé de vendre leur moisson ? C’est ce que suggèrent les données de Glassnode.

bitcoin miner

Les mineurs refont leur stack

D’après Glassnode, les miners se sont remis à accumuler des BTC pour la première fois depuis septembre 2022. Ces derniers mois ont en effet été durs pour l’industrie qui a vu son leader Core Scientific capituler et faire faillite.

Nous parlons tout de même de 10 % du hasrate. Sans parler d’autres mineurs plus modestes comme Stronghold, Greenidge ou le londonien Argo qui n’ont plus un seul BTC en réserve.

La hausse des coûts de l’énergie, la baisse du bitcoin et la hausse du hashrate (plus de compétition) a trié l’ivraie du bon grain. Les mineurs ayant évité la dette et jouissant d’une énergie peu chère ont tiré leur épingle du jeu.

Nous pensons notamment à Marathon. Le texan, qui compte reprendre le flambeau à Core Scientific en visant une puissance installée en propre de 23 EH/s, détenait 12 232 BTC au 31 décembre 2022. Le canadien Hut 8 n’est pas en reste avec 9081 BTC, soit deux fois plus qu’un an auparavant.

Mais dans l’ensemble, cela faisait quatre mois que les mineurs voyaient leurs réserves s’étioler. La grande braderie semble toutefois terminée :

« 4 mois pendant lesquels les mineurs ont déchargé de grandes quantités de bitcoins sur le marché ont finalement pris fin. »

James Straten relativise

L’analyste James Straten, de Cryptoslate, a réagi en déclarant que ce n’est « techniquement pas vrai ». « Les miners n’ont jamais vraiment vendu tant de BTC. Le graphique de Glassnode ne se réfère qu’à des BTC changeant d’adresses ».

Dit autrement, ce n’est pas parce que les BTC ont quitté les adresses connues des exchanges qu’ils ont été vendus. Cette déclaration s’appuie sur le graphique mettant en exergue les sorties de BTC depuis les adresses des mineurs vers les exchanges qui déclinent depuis de mai 2021.

Soulignons toutefois que les mineurs vendent souvent leurs BTC « OTC », c’est-à-dire en dehors des exchanges. Mano à mano. En effet, les BTC fraichement minés peuvent se vendre avec un premium, car ils permettent de faire des transactions totalement anonymes.

Par ailleurs, chacun peut consulter les rapports d’activité des mineurs cotés en bourse. Nombreux sont ceux qui ont été forcés de vendre des BTC ces derniers mois.

En outre, les actions de l’ensemble des mineurs se sont fait massacrer, en baisse de plus de 90 %. Core Scientific a fait faillite et les machines de mining se vendent pour un cinquième de leur valeur d’achat. Il y a des signes qui ne trompent pas.

Tout cela étant dit, il est vrai que certains miners ont tiré leur épingle du jeu. Nous pensons notamment à Riot qui est vraiment un mineur d’exception :

L’annus horribilis 2022 a laissé des traces, c’est certain. Voir que les mineurs accumulent de nouveau est de bon augure pour le BTC.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !