A
A

Convertis en bitcoins (BTC) : saisie quasi impossible des biens de Do Kwon ?

dim 09 Avr 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Mikaia A.
S'informer

Les procureurs sud-coréens veulent mettre la main sur le pactole de 414,5 milliards de wons amassés par Do Kwon et ses collaborateurs de Terraform Labs du temps de leur règne. Pour ce faire, ils ont commencé à faire un gel de biens (appartements, terrains, voitures, etc.) de Shin Hyun-Seong, cofondateur de TFL, et 7 autres personnes. Seul bémol, il semble que Kwon ne dispose d’aucune propriété physique à saisir.

do-kwon-portefeuille-vide

Kwon a tout préparé à l’avance

Bien avant son arrestation, nous avons rapporté que Do Kwon s’était constitué un fond d’évasion solide en bitcoin. Le montant évoqué à l’époque se rapproche de plus de 3 300 BTC, dont une partie a déjà fait l’objet de saisie par des procureurs sud-coréens.

D’après Cointelegraph, la justice sud-coréenne a avoué avoir identifié près de 414,5 milliards de wons, soit 314 millions de dollars, de fonds illicites associés au PDG déchu de Terra et de ses acolytes. Près du quart de ces avoirs auraient échoué entre les mains de Do Kwon, estiment les procureurs chargés du dossier.

Mais une enquête préliminaire menée par la SEC a permis de déduire que Do Kwon a :

  • détourné environ 80 millions de dollars en bitcoins de Terraform Labs avant son effondrement ;
  • mis la main sur 100 millions de dollars en BTC juste après cet évènement dramatique.

Et comme il a « 0 won », les procureurs sud-coréens n’ont trouvé de mieux que de contacter Binance afin de refuser tout accès à ses bitcoins sur ou via la plateforme. À leurs yeux, la récupération des actifs numériques de Kwon semble impossible.

« Nous avons fourni aux autorités coréennes l’assistance demandée. Comme nous ne pouvons pas commenter les enquêtes en cours du LE, pour tout autre commentaire, veuillez contacter les procureurs », précise Binance.

L’offensive des autorités sud-coréennes

Dans un article paru le 7 avril sur KBS, nous avons appris que le cofondateur de Terra Shin Hyun-seong aurait encaissé 154,1 milliards de wons. 7 autres membres de l’administration de l’entreprise se départageraient 169 milliards de wons.

En ce moment, les autorités sud-coréennes s’activent afin de récupérer les fonds illicites amassés par ces personnes et leur ancien patron Do Kwon. Ils procèdent effectivement à des saisies d’appartement à Séoul, de terrains à Hwaseong et à Gapyeong, ainsi que des voitures leur appartenant.

« Il a été constaté qu’il n’y a presque aucune propriété détenue par le PDG Kwon en Corée », souffle un plaignant. Mais une question se pose, risque-t-il d’être traduit devant des juges américains ? Notons que des procureurs américains ont accusé Do Kwon de fraude.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.