A
A

Crypto : Arrestation de Bitcoin Cheikh, leader d'un vaste crypto Ponzi au Brésil

lun 10 Oct 2022 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Le Brésil est l’un des pays d’Amérique du Sud, où l’on compte le plus de crypto enthousiastes. On estime à 5% la part de la population qui a recours aux actifs numériques. Plusieurs initiatives sont mises en œuvre dans le pays pour encourager leur adoption. C’est un environnement favorable aux cryptos, mais qui malheureusement, laisse aussi de la place au développement d’escroqueries diverses.

crypto, Brésil, Ponzi, BTC

Deuxième scandale crypto en un an 

Le week-end écoulé, la police brésilienne a arrêté l’homme d’affaires Francisco Valdevino da Silva, alias Bitcoin Cheikh. L’homme qui a été interpellé au même moment que plusieurs de ses associés, est à la tête d’un vaste réseau de crypto Ponzi. Au total, les autorités ont saisi pour plusieurs millions de dollars de cryptos, de voitures et de montres de luxe aux domiciles des suspects. On compte également plusieurs kilos de lingots d’or dans le lot d’objets saisis.

L’enquête, appelée ‘’Opération Poyais », a permis de déterminer que les escrocs ont blanchi pour plus de 766 millions de dollars de cryptos au cours des dernières années. La police a fouillé plusieurs propriétés dans plusieurs villes du pays pour établir ce bilan.

La police brésilienne perquisitionne chez Bitcoin Cheick, pour avoir escroqué plus de 766 millions de dollars.

Elle a expliqué, dans un communiqué, que le groupe a escroqué des milliers de personnes. Parmi celles-ci, on compte des Brésiliens, mais aussi des ressortissants de plusieurs autres pays dans le monde, précise Globo News. On retrouve également des célébrités comme le mannequin Sasha Meneghel, qui a déclaré un préjudice de 230 000 dollars. La presse locale nous apprend que des footballeurs de premier plan seraient également parmi les victimes de ce crypto Ponzi.

Pour information, la plateforme dirigée par Bitcoin Cheikh promettait jusqu’à 20 % de rendement aux investisseurs. Les criminels attiraient leurs victimes en leur assurant qu’ils travaillent avec des traders expérimentés, capables de réaliser de gros bénéfices. Valdevino da Silva et ses associés ont également créé leurs propres tokens.

Cette opération rappelle l’arrestation, en 2021, de Glaidson Acácio dos Santos, surnommé le Pharaon du bitcoin. Celui-ci était l’un des responsables d’une plateforme de crypto Ponzi, qui promettait d’énormes rendements à ses investisseurs. En tout, les autorités ont recensé plus de 122 000 victimes au Brésil. Récemment, la justice locale a ordonné à dos Santos de rembourser tous les investisseurs et créanciers floués. Un remboursement qui devrait atteindre 3,7 milliards de dollars. Cette décision fera-t-elle jurisprudence dans le cadre de l’affaire Bitcoin Cheick ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !