A
A

Enquête : Où en est la blockchain en France ?

sam 29 Oct 2022 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

La French Chain, l’annuaire de référence des startups Web3 tricolores, a mené une enquête sur la situation actuelle de l’écosystème blockchain en France. Découvrez certains des points saillants de son rapport !

France Blockchain

Forte centralisation en matière de distribution géographique

En moins de 4 ans, le nombre d’entreprises opérant dans le secteur de la blockchain en France a presque triplé. Alors qu’en 2018, elles étaient 88, au 31 août 2022, elles étaient 240. Il est intéressant de noter que 80% d’entre elles étaient implantées dans les trois grandes suivantes : Île-de-France (153), Provence-Alpes-Côte d’azur ou PACA (26), Occitanie (14). À eux seuls, ces territoires comptabilisaient 84 % des professionnels de l’industrie, l’Île-de-France employant plus de 3012 professionnels, tandis que le PACA et l’Occitanie en comptaient respectivement 135 et 65.

Dans le même temps, le rapport a mis en évidence une absence totale des acteurs de l’écosystème en Centre Val-de-Loire, en Corse et en Normandie.

De belles performances de financement

D’une époque à l’autre, les investisseurs ont injecté davantage de capitaux dans les startups blockchain françaises, et ce, quel que soit le mode de collecte utilisé (ICO, Venture Capitalists et Business Angels). En effet, la France, qui avait reçu 174 millions de dollars de financements entre 2009 et 2018, s’est vue alloué un total de1,5 milliard de dollars entre le premier trimestre 2019 et le deuxième trimestre 2022. Ce qui correspond à une hausse de plus de 762 %.

De plus, entre le T1 et le T2 2022, le nombre de startups financées dans le pays a augmenté de près de 260%.

Recrutement en plein essor

Dans le cadre de cette étude, les entreprises interrogées ont avoué se préparer à recruter un total cumulé de 900 employés au cours des douze prochains mois. Les développeurs font partie des profils les plus recherchés (82%), suivis par les commerciaux (55%) et les managers (21%).

Actuellement, les entreprises qui comptent le plus de salariés dans le secteur sont Ledger, Wakam, Sorare, Coinhouse, Nomadic Labs, Kaiko, Arianee, Dogami, Dawex et iExec. À elles deux, elles emploient près de 40% des experts du domaine, soit 1517 salariés.

Par ailleurs, la blockchain reste un domaine très masculin, car les femmes ne représentent que 14 % des employés du secteur.

De ce rapport, nous pouvons tirer plusieurs informations intéressantes. Mais si nous ne devions en retenir qu’une, ce serait que l’écosystème blockchain français est en pleine croissance.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !