la crypto pour tous
A
A

Leçon retenue ? Affluence de nouvelles demandes d’ETF Spot Bitcoin auprès de la SEC

sam 01 Juil 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Mikaia A.
Réglementation

De plus en plus bousculée par des demandeurs d’ETF Bitcoin au comptant, la SEC a fini par avouer les raisons de ses refus. Il n’a pas fallu beaucoup de temps aux Fidelity, VanEck et consorts pour réviser leur dossier et faire un nouveau dépôt. Apparemment, le régulateur américain a du pain sur la planche.

Pièce de bitcoin avec mention "ETF", avec logo de la SEC et empilement de dossiers

Arrivée en masse de demandes « adéquates » d’ETF Bitcoin

La Securities and Exchange Commission a depuis des lustres fait poireauter beaucoup de demandeurs d’ETF BTC au comptant. Cela a accablé le patron de VanEck et exaspéré d’autres firmes comme Grayscale.

Mais hier, ils ont eu droit à un clin d’œil de la part du gendarme financier américain. Cette dernière a avoué que les anciennes demandes sont « inadéquates ». Une situation qui s’avérait déplaisante pour le bitcoin.

Les demandeurs ont été conviés, à l’occasion, à mentionner l’exchange de spot bitcoin avec lesquels ils établiront un « accord de partage de surveillance » (SSA).

Bousculades de demandeurs d’ETF Spot Bitcoin à la portes de la SEC

« Fidelity, WisdomTree, VanEck et Investco/Galaxy ont tous redéposé leur demande d’ETF bitcoin spot, en désignant Coinbase comme exchange. Rien de la part de BlackRock ou d’ARK pour l’instant. »

Ainsi, Coinbase fut désigné par tous les demandeurs d’ETF Spot Bitcoin comme exchange crypto partenaire en matière de surveillance, souligne CryptoSlate.

Hier, tard dans la nuit, Eric Balchunas, le senior ETF Analyst chez Bloomberg, a révélé le renouvellement de la demande d’ETF Bitcoin d’ARK. Sauf que celle-ci a quelque chose de particulier. 

« Une note significative : ARK a en fait ajouté un amendement à son 19b-4 alors que les autres ont redéposé un dossier et coché la case pour le dépôt initial. Il est possible que cela fasse redémarrer le compteur pour eux au 30 juin alors qu’ARK peut conserver sa date de dépôt d’avril », a-t-il commenté.

Discussions autour de la position de la SEC

La SEC, qui a récemment donné son aval à l’ETF Bitcoin à terme de Volatility Shares, se tromperait, estiment certains analystes. Déjà, le « Surveillance Sharing Agreement » (SSA) est un acquis dès l’adhésion d’un promoteur d’ETF Spot Bitcoin à l’Intermarket Surveillance Group (ISG). Aussi faut-il noter que le Chicago Mercantile Exchange (CME), le marché à terme de bitcoin avec qui le Nasdaq et le Chicago Board Options Exchange (Cboe Global Markets) préfèrent travailler, reste toujours à l’affût de fraude et manipulation sur le marché.

Également, il  a été évoqué que les marchés au comptant sous-jacents des matières premières (or, devises, etc.) restent non réglementés. Et pourtant, les ETF sur l’or abondent sur le marché. Pourquoi donc compliquer le lancement d’ETF Bitcoin au comptant ?

Peu importe comment les choses évolueront, nous conviendrons de mentionner que la SEC ne semble pas en bons termes avec Coinbase en ce moment. Cela aura-t-il des répercussions sur ses éventuelles décisions ?

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.