A
A

Qui est Gavin Andresen ?

8 min de lecture ▪ par La Rédaction C.

Personnage emblématique de la communauté crypto, Gavin Andresen est un acteur majeur de l’histoire du bitcoin (BTC). C’est lui qui, après la disparition de Satoshi Nakamoto, a pris les rênes du projet pour en faire ce que nous connaissons aujourd’hui. Cela lui a d’ailleurs valu d’être surnommé « l’homme qui a construit le bitcoin ». Dans cet article, nous nous penchons sur le parcours de cette figure de génie qui a contribué grandement à l’essor de la pionnière des cryptomonnaies. Et qui contribue toujours à la structuration et à l’évolution de l’univers crypto à travers le monde.

Photo de Gavin Andresen

Gavin Andresen, son éducation et sa carrière

Gavin Andresen, de son vrai nom Gavin Bell, est né à Melbourne, en Australie, en 1966. En 1971, il emménage avec sa famille à Seattle, dans l’État de Washington, aux États-Unis. Par la suite, il a enchaîné les déménagements à Anchorage, en Alaska, et à Santa Ynez Valley, en Californie.

Dans sa jeunesse, Gavin était un grand passionné de réseau, d’informatique, d’images et de films. Il regarde le web se développer tel un créateur qui deviendra bientôt un grand développeur. Il rêvait de vivre sa vie autour de ses passions et d’en faire son métier. C’est ainsi qu’à l’âge de 22 ans, il commence sa vie et obtient un diplôme en informatique à l’université de Princeton. Fasciné par les nouvelles technologies (vidéo, film, image) mais surtout les réseaux, il obtient son diplôme en 1988. 

Par la suite, Gavin Andresen a travaillé comme ingénieur chez Silicon Graphics Computer Systems (SGI), une entreprise spécialisée dans la fabrication de matériel informatique. 

Il travaille principalement sur le développement de systèmes graphiques 3D pour améliorer la qualité des contenus vidéos et images. En 1996, il bouleverse sa vie et quitte son emploi pour se mettre à son compte. Il a fondé Wasabi Software, qui a édité, entre autres, le logiciel de dessin et d’édition 3D SkyPaint.

Les accomplissements professionnels d’Andresen

Gavin Andresen a développé et créé pendant sa carrière : 

  • Création de VRML 2, une version améliorée du langage de description VRML qui permet de créer des mondes virtuels dynamiques en 3D.
  • Développement de jeux en ligne pour permettre aux personnes malvoyantes de jouer avec leurs proches.
  • Participation au développement de technologies d’application VOIP pour le fabricant HearMe.
  • Contribution à la mise au point de la plateforme de gestion des prêts Prosper.
  • Écriture du code de base pour le système de gestion de contenu (CMS) Gravity Switch.

Engagement dans le projet Bitcoin

Gavin découvre Bitcoin

En 2009, un événement historique s’est produit avec le lancement du bitcoin (BTC). Toutefois, ce n’est qu’en mai 2010, grâce à un article paru dans le média InfoWorld, que Gavin Andresen découvre la première mise en œuvre réussie d’une monnaie numérique décentralisée. Un réseau décentralisé supporte le fonctionnement de cette nouvelle monnaie révolutionnaire.

Séduit par la nature libertarienne de cette initiative, Gavin Andresen s’intéresse rapidement à cette nouvelle technologie. Il a acheté 10 000 bitcoins pour 50 dollars américains. Par ailleurs, convaincu par le potentiel de cette nouvelle monnaie, il a décidé de se mobiliser pour faire en sorte qu’elle soit adoptée par le plus grand nombre de personnes possible.

Bitcoin, une nouvelle technologie qui utilise la cryptographie
Bitcoin, une nouvelle technologie qui utilise la cryptographie

Gavin Andresen et le premier faucet bitcoin

À l’époque, le BTC était la chasse gardée des geeks et des crypto-anarchistes. De plus, les non-initiés ne voyaient pas forcément l’intérêt de s’en procurer.

Andresen a eu la brillante idée de créer un site web qui en distribuait gratuitement aux internautes afin qu’ils puissent en expérimenter le potentiel. C’est ainsi qu’est né, en juin 2010, le premier faucet bitcoin de l’histoire.

Au départ, chaque visiteur recevait cinq bitcoins. Mais à mesure que la crypto gagnait en popularité, ce montant a progressivement diminué jusqu’en 2012, date à laquelle la plateforme a été mise à l’arrêt.

ClearCoin

À la même période, Gavin Andresen a également lancé ClearCoin, un exchange bitcoin reposant sur un système de dépôt garanti.

Introduit le 7 décembre 2010, il offrait aux utilisateurs un cadre sécurisé pour acheter du BTC avec la possibilité d’être remboursé en cas d’insatisfaction. Malheureusement, la plateforme a fermé en juin 2011 car Gavin avait du mal à suivre à la fois sa gestion et le développement du protocole.

Le successeur de Satoshi Nakamoto

Dès 2010, Andresen soumettait régulièrement à Satoshi Nakamoto du code pour améliorer le projet. Les deux hommes communiquaient soit par courriel soit sur le forum Bitcointalk. Très rapidement, Gavin Andresen est devenu l’un des principaux développeurs du protocole. Sa participation active au réseau et au projet n’a pas laissé Satoshi indifférent.

En décembre 2010, le créateur de Bitcoin (BTC) a publié son dernier message sur le forum BitcoinTalk. Dans des correspondances adressées à certains des contributeurs du projet bitcoin dont Craig Wright ou Hal Finney par exemple, il a annoncé qu’il se retirait du projet pour se consacrer à « d’autres choses ». Mais avant de partir, il a désigné Gavin Andresen comme son remplaçant à la tête du projet.

Bitcoin Core

Lorsque Satoshi a passé le relais à Andresen, celui-ci a réalisé que si le socle technique du protocole était opérationnel, il devait néanmoins être perfectionné. Il a fallu corriger une multitude d’anomalies et modifier la configuration initiale du système pour le rendre plus robuste.

C’est ainsi qu’avec seulement quatre autres développeurs, Gavin a réécrit le code original du Bitcoin, en supprimant au passage une grande partie. Le nouveau logiciel issu de ce processus a été baptisé Bitcoin Core.

Collaboration avec la CIA

En avril 2011, Andresen a été invité à parler du bitcoin lors d’une conférence sur les technologies émergentes organisée par la CIA

Pour lui, cette invitation était un signe de l’intérêt du gouvernement pour la reine des cryptomonnaies. 

Mieux, il y a vu une opportunité de présenter l’actif numérique comme un outil qui pourrait compléter les lacunes du dispositif et s’aligner sur certains objectifs du gouvernement américain. Il a finalement pris part à cette rencontre, qui s’est tenue le 14 juin de la même année.

Bitcoin Foundation et Gavin Andresen
Bitcoin Foundation et Gavin Andresen

La Bitcoin Foundation et Gavin Andresen

En octobre 2011, Andresen a proposé à la communauté de créer la Bitcoin Foundation. Cette organisation à but non lucratif devait, selon lui, faciliter l’adoption du Bitcoin. 

De plus, elle s’occuperait des tâches juridiques, de l’image de marque et de la gestion du nom de domaine bitcoin.org. 

Pour finir, elle assurerait la mise à disposition de ressources éducatives liées à cette blockchain. En septembre 2012, la Bitcoin Foundation a vu le jour avec Gavin Andresen comme développeur en chef.

Gavin Andresen – Bitcoin Foundation

Pour conclure

On ne peut apprécier l’essor du bitcoin sans saluer les efforts de Gavin Andresen. À travers ses différentes initiatives, nous pouvons constater que ce dernier a consacré énormément de temps et de ressources à la démocratisation de cette crypto, cette monnaie révolutionnaire. Son aventure avec bitcoin et le BTC a commencé par un coup de cœur, une attraction soudaine et passagère. Pourtant, elle a perduré sous la forme d’un engagement persistant et obstiné. Finalement, l’histoire nous montre qu’Andresen a été à la hauteur de l’héritage de Satoshi Nakamoto.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
La Rédaction C. avatar
La Rédaction C.

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.