A
A

La dédollarisation accélère entre l'Arabie saoudite et la Chine

mar 28 Nov 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Nicolas T.
S'informer Paiement

Le crépuscule du pétrodollar n’est plus une arlésienne. La Chine et l’Arabie Saoudite dédollarisent leurs échanges à vive allure. A quand le pétro-bitcoin ?

Bitcoin dollar yuan

Petroyuan

Le swap de devises conclu par les banques centrales saoudienne et chinoise reflète un resserrement important des relations commerciales.

La Chine est le premier partenaire commercial de l’Arabie saoudite, dominant à la fois les exportations et les importations.

En septembre, le royaume a vu ses exportations vers la Chine augmenter de 34 % par rapport au mois d’aout. La part de la Chine dans les exportations saoudiennes est passée de 14 % en août à 18 % en septembre.

L’excédent commercial avec la Chine s’est envolé à 6,7 milliards de rials (1,8 milliard $). Soit une augmentation de 257 % par rapport au mois d’aout.

Très mauvaise nouvelle pour le pétrodollar. Cet excédent massif suggère fortement que l’Empire du Milieu paie une partie de plus en plus importante du pétrole saoudien en yuan.

Le swap de devise d’une valeur de 50 milliards de yuans va clairement dans ce sens. C’est une initiative clé visant à renforcer l’utilisation des monnaies nationales et renforcer les liens commerciaux.

Par exemple, la compagnie pétrolière nationale Aramco a révélé en début d’année des investissements de plusieurs milliards de dollars dans des raffineries de pétrole chinoises. C’est une preuve tangible que l’Arabie saoudite compte bien consolider sa position de premier fournisseur de pétrole brut du pays.

Le fait que les saoudiens envisagent d’acheter des systèmes de défense aérienne et des drones chinois est un autre signe fort témoignant de ce séisme géopolitico-monétaire.

Comme anticipé, l’internationalisation du yuan accélère depuis la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite en décembre 2022. Le président chinois avait alors plaidé en faveur d’un commerce du pétrole en yuans, et non plus en dollars.

Ce n’est pas un hasard si la banque centrale saoudienne a drastiquement réduit ses investissement dans la dette publique US.

Cependant, la Chine n’a pas pour habitude de vendre sa dette au reste du monde. La question est donc : que faire de ces yuans en cas de surplus importants ?

Les échanger en or peut-être ? En effet, rappelons que la Chine a lancé en 2018 son propre indice de référence du pétrole brut. Ce dernier est libellé en yuan et convertible en or. Vous avez bien lu, la Chine remet le gold standard au gout du jour depuis plusieurs années maintenant.

En sachant que tout ce qui est bon pour l’or l’est aussi pour le bitcoin. Bien plus rare et pratique que la relique barbare, l’or numérique finira par l’éclipser comme réserve de valeur universelle.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Le Bitcoin est une éruption d'énergie chiffrée incensurable se diffractant aux quatre coins d'un monde en ébullitions géopolitique et inflationniste. Je vous tiens au courant.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.