A
A

Une société de Daniel Shin sous l'enquête des autorités sud-coréennes 

ven 18 Nov 2022 ▪ 13h00 ▪ 4 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

La société fintech Chai Corporation, de Daniel Shin, cofondateur de Terraform Labs Pte, fait l’objet d’une enquête sud-coréenne, d’après Forkast. Chai Corporation aurait utilisé les informations personnelles des clients sans leur consentement afin de lancer les services de paiement Terra de Chai. Les autorités sud-coréennes enquêtent sur ces allégations ainsi que sur le décalage de gains de plus de 100 millions $. Toute l’attention est sur Shin depuis l’effondrement de Luna et les profits mal acquis. Interpol a aussi émis une notice rouge contre PDG de Terra, Do Kwon.

terra daniel shin do kwon

Chai Corporation sous le collimateur des autorités   

Le bureau des procureurs du district sud de Séoul a confirmé à Forkast que Daniel Shin a fait l’objet d’une perquisition mardi. Daniel Shin est le fondateur de Chai Corporation, qui est une société locale de technologie de paiement. Il a également cofondé Terraform Labs aux côtés de Kwon Do-Hyung alias Do Kwon. Les procureurs ont fait une descente chez Chai Corporation pour enquêter sur les allégations dont elle fait l’objet. Entre autres, la société aurait utilisé les informations personnelles de clients pour lancer les services de paiement Terra sans leur consentement.

Shin est donc accusé de pratiques commerciales déloyales pour avoir manqué au devoir et violé la loi sur les marchés financiers. Les procureurs ont souligné à cet effet que Shin aurait stocké des tokens Luna qui avaient été pré-émis sans avertissement des investisseurs réguliers. Puis, il aurait vendu les jetons, par acte frauduleux, à 140 milliards de wons coréens, soit environ 106 millions de $.

Une société de Daniel Shin sous l'enquête des autorités sud-coréennes 
Crypto : Une société de Daniel Shin sous l’enquête des autorités sud-coréennes / image : Terraform Labs, Envato Elements

Un lien avec la chute de Terra Luna ?

Selon le rapport de Forkast, Shin va coopérer avec les autorités pour résoudre ces spéculations et clarifier ces malentendus. En fait, Chai et Terraform se sont associés en 2019 pour intégrer le stablecoin KRT libellée en wons coréens de Terra dans son application de paiement. Mais les médias locaux ont rapporté que la fonction KRT de Chain a été interrompue depuis mars 2022. Shin affirme d’ailleurs avoir coupé les ponts avec Terraform Labs en 2020 lorsqu’il a créé Chai Corporation.

La chute de LUNA a causé une perte d’environ plus de 300 milliards de dollars dans l’industrie crypto toute entière. Depuis plusieurs mois, les autorités sud-coréennes enquêtent alors sur ce crash ayant causé des pertes astronomiques à des centaines de milliers d’investisseurs dans le monde. Elles ont émis un mandat d’arrêt contre Do Kwon, le PDG de Terra, qui reste introuvable jusqu’à présent. Mais elles bénéficient de l’aide d’Interpol. Il est accusé d’avoir violé la loi locale sur les marchés de capitaux en considérant Terraform Labs comme un fournisseur de titres non autorisé.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !